Un budget vaut explications

Des explications claires pour tout comprendre du budget en cours, imposition, dépenses et recettes.

Le budget 2021 de notre Commune

    FLASH IMPOTS

    2021 : une augmentation dont la Commune n'est pas responsable

    1 - Le Conseil Municipal a voté à l'unanimité le maintien de sa base pour le taux d'imposition 2021

    Promesse de campagne, nous nous étions engagés à rester les plus raisonnables sur ce sujet si important de la "pression fiscale".

    Nous ne sommes pas les seuls acteurs de la variation du taux global (sic).

    Vos impôts se calculent à partir de différentes bases (socles du calcul de l'impôt), dont certaines sont décidées, calculées par les services de l’Etat via des collectivités, Département et Région, ou Communautés de Communes.

    L'Etat a "ouvert le bal" des augmentations de base.

    La CCPG (Communauté de Communes de Parthenay Gâtine) à laquelle nous sommes rattachés, a suivi et voté une augmentation de « sa » base de 1.5 point.

    Cette dernière souhaite ainsi garantir la conduite de projets dans des conditions acceptables, et éviter aussi que la dette ne pèse trop sur son budget et donc sur le contribuable.

    Enfin,  les taxes d'enlèvement de vos ordures ménagères n'ont pu résister aux affres de la tentation de la hausse.

    2 - Des jeux d'écriture qui sèment le trouble

    2020 (et avant), le taux d'imposition sur le foncier bâti se répartissait entre la Commune (taux de +/- 19 %) et le Département (+/- identique) .

    2021, les taux ont été cumulés et ont été attibués à la seule part communale, que vous verrez portée à 37.88 % cette année.

    Pas de méprise, ce taux global est bien à partager entre le Département pour 19 % et la Commune pour 18.88 %. La Commune "collectera" l'ensemble et redistribuera sa part au Département... c'est censé être fait pour simplifier, on vous le précise (!).

      Qui tient les cordons de la bourse ?

      Au sein de notre Conseil Municipal, les cordons de la bourse sont (très bien) tenus par l’adjointe en charge des finances : Catherine Thibault

      Pour autant, le budget ne se construit pas en solo.

      Catherine s’appuie sur la commission « finances », et l’expression de chaque conseiller quant à ce sujet est entendue, débattue, intégrée dans la réflexion finale.

      Chaque commission (travaux, animations-manifestations, ressources humaines, …), fait état de ses besoins financiers, qui permettront de construire les actions programmées.

      Le budget est donc un délicat assemblage dont il faut de plus en plus huiler les rouages.

      1 900 000 (*)… c’est tout simplement, en €uros le budget prévisionnel 2021 de la Commune. Comme on l’entend maintenant très souvent « c’est quand même du lourd ! », presque 2 millions, sic. 

      (*) montant arrondi

       

       

      Pour 2021, au Tallud, ça donne quoi ?

      Les grandes orientations budgétaires

      Dépenses

      Le Conseil Municipal a projeté ses principales actions vers des travaux de voirie et d’entretien et d'amélioration des bâtiments. Sur notre Commune, a été adopté le principe d’un entretien courant, régulier grâce à un programme pluri annuel.

      Nous sommes convaincus, tant pour l’usager, que pour les finances, que ce lissage permet d’éviter une usure, un vieillissement trop conséquents, et beaucoup plus coûteux le jour où il faut « remettre à neuf ».

      Nous restons à l’affût, et cela peut aider nos choix, de toutes les subventions possibles émanant de collectivités territoriales (Département, Région, Etat), d’organismes, de régies, … Autant d’opportunités qui allègent notre propre contribution.

      Les charges de personnels sont un poste conséquent de nos dépenses. Au regard du formidable travail accompli par nos agents, nous sommes toujours heureux de les opérer.

      Et quelques €uros que nous consacrons au remboursement des emprunts contractés "hier" pour qu'aujourd'hui soit meilleur.

      Recettes

      4 postes principaux :

      • Le citoyen, qui a une attache sur la Commune (résidant particulier ou professionnel, propriétaire d’un bien immobilier ou terrain), via « taxes foncière et d’habitation » versées,
      • L’Etat, qui reverse quelques « deniers », les tant attendues dotations,
      • Les produits des services dont la Commune dispose, principalement les locations de salles et les « biens immobiliers » dont la Commune est propriétaire et qu’elle loue,
      • De l’argent non dépensé sur l’exercice précédent, reporté sur le budget suivant. Dans ce cas c’est la preuve d’une excellente gestion.